FAQ

Ici, vous trouverez des réponses aux questions fréquentes concernant les programmes mondiaux de résidence et citoyenneté par investissement.

Cette ressource vous aidera à comprendre les avantages, les coûts et les exigences de ces programmes pour faire un choix éclairé. Si vous avez besoin d’assistance supplémentaire, n’hésitez pas à contacter notre équipe d’experts.

Plusieurs pays offrent des programmes de citoyenneté ou résidence par investissement, notamment des pays des Caraïbes tels que Saint-Kitts-et-Nevis, Antigua-et-Barbuda, la Dominique, Grenade et Sainte-Lucie. D’autres pays tels que Malte, Chypre, le Portugal, l’Espagne et la Grèce offrent également des programmes similaires en Europe. Le Canada et les États unis ont également des programmes des résidences par investissement. 

 

Cependant, il est important de noter que les programmes par investissement peuvent varier considérablement d’un pays à l’autre en termes de montant minimum d’investissement requis, de délai d’obtention de la citoyenneté et de conditions associées. Il est donc recommandé de consulter les autorités compétentes et les conseillers en immigration pour obtenir des informations détaillées sur les programmes de citoyenneté par investissement disponibles dans les pays qui vous intéressent.

La citoyenneté par investissement est un processus par lequel un individu peut obtenir la nationalité d’un pays en échange d’un investissement significatif dans l’économie de ce pays. Cet investissement peut être réalisé sous diverses formes, telles que la création d’emplois, l’achat de biens immobiliers, ou l’investissement dans des projets gouvernementaux. Les programmes de citoyenneté par investissement sont conçus pour attirer des capitaux étrangers et stimuler l’économie nationale.
Une affaire judiciaire antérieure pourrait avoir un impact sur votre demande de citoyenneté par investissement, car la plupart des pays effectuent une vérification approfondie des antécédents des candidats. Toutefois, cela dépendra de la nature de l’affaire, de sa gravité et du temps écoulé depuis l’incident. Il est recommandé de consulter un conseiller spécialisé pour évaluer les répercussions potentielles d’un casier judiciaire sur votre demande.

Non, les pays qui offrent une deuxième citoyenneté par investissement n’obligent pas les demandeurs à renoncer à leur nationalité de naissance. Il faut cependant s’assurer que votre pays de naissance ne vous cause pas de problème.

Les processus de citoyenneté par investissement ne requièrent pas la présence permanente du candidat dans le pays pour l’obtention de la nationalité. Toutefois, certains programmes peuvent nécessiter une brève visite de quelques jours pour obtenir le passeport.

En revanche, les programmes de résidence peuvent impliquer des exigences de visites régulières pour maintenir la résidence. De plus, pour certains programmes de résidence, il peut être nécessaire de résider dans le pays pendant une période déterminée avant de pouvoir postuler pour la citoyenneté.

Le coût d’un programme de citoyenneté par investissement varie selon le pays et le type d’investissement choisi. Les frais peuvent inclure un investissement dans l’économie du pays, des frais de demande, des frais juridiques et administratifs, ainsi que des frais de due diligence. Les investissements peuvent varier de 100 000 $ à plusieurs millions de dollars, selon le programme et le pays.
Le délai pour obtenir la citoyenneté par investissement dépend du pays et du programme choisi. Il peut varier de quelques mois à plusieurs années. Par exemple, certains programmes des Caraïbes peuvent être complétés en aussi peu que 3 à 6 mois, tandis que les programmes européens ou nord-américain peuvent prendre de 2 à 5 ans ou plus.
Dans la plupart des programmes de citoyenneté par investissement, les membres de la famille immédiate du demandeur principal, tels que le conjoint, les enfants à charge et, dans certains cas, les parents âgés, peuvent également bénéficier de la citoyenneté. Les critères d’éligibilité des membres de la famille varient selon les programmes, il est donc important de vérifier les conditions spécifiques du programme choisi.
Oui, la citoyenneté par investissement est légale et est offerte par plusieurs pays dans le cadre de programmes officiels visant à stimuler l’économie et à attirer des capitaux étrangers. Toutefois, il est crucial de s’assurer que vous vous conformez à toutes les exigences légales et réglementaires du programme choisi, ainsi qu’aux lois fiscales et aux réglementations en matière de divulgation dans votre pays de résidence actuel.
La citoyenneté par investissement peut offrir une plus grande liberté de voyager sans visa, selon le pays dans lequel vous obtenez la citoyenneté. Les passeports de certains pays offrent un accès sans visa à de nombreuses destinations dans le monde, y compris l’espace Schengen en Europe, le Royaume-Uni, et d’autres pays. Toutefois, les exigences en matière de visa pour les citoyens de différents pays peuvent changer, il est donc important de vérifier régulièrement les informations sur les visas pour les destinations que vous souhaitez visiter.

Les pays qui proposent des programmes de résidence par investissement évoluent à travers le temps. Certains pays s’ajoutent tandis que d’autres peuvent se retirer. Au moment de la rédaction les pays offrant ce programme sont : Portugal, Espagne, Grèce, Curaçao, Canada et États-Unis, parmi d’autres.

Les pays qui proposent des programmes de citoyenneté par investissement évoluent à travers le temps. Certains pays s’ajoutent tandis que d’autres peuvent se retirer. Au moment de la rédaction les pays offrant ce programme sont : Saint-Christophe-et-Niévès, Commonwealth de la Dominique, Grenade, Antigua-et-Barbuda, Sainte-Lucie, Malte, Monténégro, Turquie et Vanuatu.

Les programmes de citoyenneté sont traités en général en quelques mois. La majorité des pays délivre l’approbation dans un délai de 3 à 6 mois.

Les programmes de résidence prennent quant à eux de quelques mois à quelques années. Les écarts sont plus marqués dans ces programmes. Les délais fluctuent aussi constamment dépendamment de la conjoncture politiques, économique, la popularité du programme et la disponibilité du personnel gouvernemental pour traiter les dossiers.

Certains pays sont dans des listes noires interdisant à leur ressortissant de déposer des demandes d’immigration dans certains programmes. Des solutions existent dans ce genre de situation. Il existe des pays qui sont plus souples à l’égard de certaines nations. Votre conseiller pourra vous guider à ce niveau. Les programmes de résidence peuvent être une alternative étant donné que vous ne devenez pas un citoyen du pays mais seulement un résident.

La majorité des programmes de citoyenneté par investissement n’exigent pas une maitrise d’une quelconque langue. Le demandeur n’a pas à passer un test de langue non plus. En revanche, les programmes de résidence par investissement, exigent souvent une certaine maitrise de la langue avant la délivrance de l’approbation. Dans certains, comme au Canada, c’est au début du processus.  Dans d’autres cas, comme au Portugal ou en Espagne, le demandeur peut obtenir une résidence sans test linguistique mais lorsqu’il voudra demander la citoyenneté il lui faudra prouver un certain niveau de langue.

Ouvrir le chat
Posez-nous vos questions
Bonjour,
Comment peut-on vous aider ?